Pensez à vous constituer un patrimoine avec le placement pierre !!

Malgré la succession des réformes des retraites ces dernières années, les français ne semblent guère rassurés quant à la pérennité du système par répartition.

62% des personnes interrogées (sondage HSBC) se disent inquiets concernant le financement de leurs vieux jours. Il faut dire que les prévisions de déficit du régime général sont alarmantes.

Surtout lorsque l’on sait que le conseil d’orientation des retraites (censé guider les gouvernements pour adapter le système) part sur des hypothèses particulièrement optimistes.

En effet, dans le pire des scénarios envisagés, le taux de chômage ne serait que de 7% et avec une croissance de 1% par an sur le long terme.

Les actifs ne se font plus d’illusion et estiment que l’état ne contribuera plus en moyenne qu’à hauteur de 57% à leur revenus pendant la retraite contre 83% pour les retraités d’aujourd’hui !

Aussi on commence à épargner de plus en plus tôt (37 ans en moyenne).

Mais combien faut-il mettre de côté ? Et pour quelle pension ?

La majorité des français espèrent des revenus par ménage d’environ 31 000€ par an (pratiquement 2600€ par mois) une fois en retraite ; alors qu’en réalité, en 2011 le niveau de vie médian se situait à 18 760€ (1 570€ par mois) selon l’insee.

Pour obtenir les 2600€ par mois jusqu’à la fin de ses jours, il faudrait disposer à 65 ans d’un capital de près de 771 000€ avec un rendement annuel à 4%...

Pour obtenir ce capital il faudrait épargner :

  • 520€ par mois de 25 ans à 65 ans en plaçant son épargne à 5%..
  • 946€ par mois si on commence à épargner à 35 ans
  • 1901€ par mois si on commence à 45 ans..

Alors, en plaçant dans la pierre vous vous constituez un capital sécurisant et pérenne.

Eternelle valeur-refuge, l'immobilier reste un actif tangible, qui vaudra toujours quelque chose, même en cas de krach de l'économie.

Pour autant, c'est un marché cyclique, fait de hausses et de baisses.

Mais sur le long terme (dix à douze ans), la pierre n'a jamais perdu de valeur.

La rentabilité de l'investissement locatif varie de 3 à 7 % en général. Ce sont les petites surfaces qui rapportent le plus, compensant un risque plus élevé (changements de locataires et remises en état plus fréquents, probabilité supérieure de vacance locative, etc.). Pour les grandes surfaces, c'est exactement l'inverse.

Mais à chaque investisseur sa logique patrimoniale et il n’y a pas de règle en la matière. Certains investisseurs ne jureront que par les petites surfaces et d’autres vont plutôt rechercher l’appartement familial ou la maison afin de limiter le turn over.

Alors qu’attendez vous pour vous constituer ou étoffer votre patrimoine ?